Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 21:21
couverture climate cover-upFiche de lecture d'un livre de James Hoggan et Richard Littlemore sorti en fin d'année dernière, et qui traite des méthodes et de l'influence de ceux que les auteurs appellent "Deniers" (que l'on pourrait traduire par "négateurs") du réchauffement climatique et de son origine humaine (ISBN-13: 978-1553654858, une dizaine d'euros chez les libraires en ligne, pas la peine de cliquer sur l'image, c'est une capture écran de la couverture chez amazon...).

Il ne s'agit pas ici d'un livre scientifique, mais d'un livre sur les médias. Les auteurs (l'un est président d'une entreprise de relations publiques et l'autre journaliste et rédacteur de discours pour des hommes politiques)  y montrent le fonctionnement d'une véritable campagne médiatique visant à fausser la perception du public du discours scientifique, en présentant les résultats scientifiques comme biaisés, truqués ou peu fiables.

Parmi les stratégies décrites, on peut noter la création de fausses fondations, ou la présentation comme experts du climat de personne n'ayant pas de compétences particulières dans le domaine, avec ensuite une utilisation des médias, et notamment les blogs et forums, comme caisse de résonnance à leurs discours (on peut notamment penser à Claude Allègre et Vincent Courtillot, pour le cas de la France) avec une technique de victimisation et un argumentaire de type "théorie du complot".

Dans ce livre, les auteurs montrent la richesse de la stratégie des "deniers" et l'aspect international de leur communication. Ils mettent également en lumière les difficultés de communication des scientifiques.

Une lecture intéressante quand les forums et les blogs regorgent d'adeptes de cette théorie du complot selon laquelle le changement climatique et l'effet des émissions de gaz à effet de serre seraient un hoax. Qui fait regretter la faiblesse de la culture scientifique chez la plupart des journalistes français...



retour au sommaire thématique


Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 22:07
Comme je l'écrivais dans ma fiche de lecture du dernier livre de Jean-Marc Jancovici sur le réchauffement climatique, la première première étape avant toute action est la prise de conscience et donc l'information, en particulier du grand public.

On ne peut donc que se réjouir de la publication récente par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE, ou UNEP en anglais) d'un résumé vulgarisé de 59 pages du rapport 2007 du GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) à destination du grand public, téléchargeable gratuitement sur cette page en français, accessible quasiment sans la moindre connaissance scientifique. Ce résumé touchera sans doute un public nettement plus vaste que les trois documents du rapport 2007 (disponibles sur ces trois pages :1 2 3), relativement arides et surtout très longs, un peu plus de 1200 pages juste pour le premier des trois.

Ce résumé est structuré en plusieures parties qui s'enchaînent naturellement :
  • observations actuelles (l'évolution du climat)
  • causes (activités humaines, principaux gaz à effet de serre et leurs effets)
  • les prévisions et les conséquences les plus probables
  • comment s'adapter et comment atténuer le réchauffement climatique : objectifs de réductions des émissions de gaz à effet de serre, avec notamment une analyse économique des coûts induits
il se termine sur un glossaire expliquant de manière simple les termes les plus couramment utilisés lorsque l'on parle des changements climatiques.

Même s'il ne se lit pas à la manière d'un roman policier, tel le livre de Jean-Marc Jancovici, il devrait contribuer de manière importante à la connaissance et à la compréhension qu'a le grand public des changements qui se préparent. A condition évidemment qu'il soit suffisamment diffusé, aspect sur lequel chacun d'entre nous à un rôle à jouer : la préface stipule clairement : A condition d'en mentionner la source, la présente publication peut être reproduite intégralement ou en partie sous quelque forme que ce soit, à des fins pédagogiques ou non lucratives, sans autorisation spéciale des détenteurs des droits d'auteur.


retour au sommaire thématique
Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 22:26
Nouvelle petite fiche de lecture (j'ai profité des vacances universitaires pour emprunter quelques livres à la bibliothèque universitaire de ma fac pour améliorer mes cours).

aujourd'hui : C'est maintenant !  3 ans pour changer le monde un autre livre publié par Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean au Seuil en janvier de cette année. Cette fois, il ne s'agit pas d'un livre destiné aux adolescents et/ou au pré-adolescents, mais d'un ouvrage destiné à la fois au grand public et aux décideurs (responsables politiques, associatifs, chefs d'entreprise...) qui résume la problématique de l'énergie (et plus particulièrement des combustibles fossiles) et du réchauffement climatique, des conséquences probables de notre éventuelle inaction, et de l'éventail de solutions à mettre en oeuvre d'urgence. (table des matières sur le site d'un des auteurs)

S'il y a un bien une qualité que l'on peut reconnaître aux auteurs c'est de savoir tenir le lecteur en haleine du début à la fin du livre, qui se lit comme un thriller, au détail près que le coupable est connu dès le départ. Autant dire tout de suite par contre qu'il n'apprendra rien ou pas grand choses aux gens familiers de la problématique, tout juste quelques arguments supplémentaires utilisables pour essayer de convaincre de l'urgence. Mais là où à mon sens il fait preuve d'utilité publique, c'est qu'il est je pense lisible quasiment sans le moindre bagage scientifique, et donc par le plus grand nombre. Tout y est vulgarisé à l'extrême (sans toutefois tomber dans des simplifications hasardeuses).

Et autant, comme dans son livre précédent, j'ai du mal à suivre Jean-Marc Jancovici dans son "amour" du nucléaire (question d'ordre de grandeur pour laquelle je ne suis pas d'accord avec lui : pour moi le nucléaire peut faire partie des solutions, mais il jouera un rôle très mineur), autant contrairement à beaucoup il ne cherche pas à faire croire que tout se réglera à coup de mesurettes et autres ampoules à basse consommation, mais bien par un changement assez radical de nos modes de vie.

Là également où les auteurs font mouche, c'est lorsqu'ils mettent en évidence l'ignorance crasse et l'incompétence criminelle de la plus grande partie de nos dirigeants vis à vis de la problématique du changement climatique, et l'opposition flagrante entre intérêts de court terme et de long terme. Et l'ignorance à peine inférieure des médias.

Le premier pas dans la lutte et dans l'action passe clairement par une prise de conscience du problème et des solutions à mettre en oeuvre, c'est pourquoi la parution de ce livre peut être salutaire, du moins en France, afin que plus personne ne doute et n'échafaude des théories conspirationnistes. Sa lecture devrait d'ailleurs carrément être imposée à tous les députés, ministres, députés européens ou dirigeants influents (j'ai d'ailleurs envie de prendre les auteurs au jeu : le livre vous rapporte de l'argent ? votre société de conseil vous rapporte de l'argent ? alors utilisez en une partie pour envoyer un exemplaire du livre au maximum de personnes influentes !).

En tous les cas, même si c'est très anecdotique, il figurera en bonne place dans la liste des ouvrages que je conseille à mes étudiants...



retour au sommaire thématique

Repost 0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 21:03
Fiche de lecture d'un (petit) livre de Jean-Marc Jancovici publié au seuil, emprunté à la bibliothèque universitaire de ma fac pour voir si je pouvais le conseiller aux étudiants de mon cours lié aux énergies du futur, "le changement climatique expliqué à ma fille".

En fait il s'agit plutôt d'un livre que l'on pourrait conseiller ou faire lire à des collégiens. Jean-Marc Jancovici y fait avec des mots simples un tour d'horizon des problématiques liées au réchauffement climatique depuis le mécanisme physique de l'effet de serre jusqu'à ses conséquences probables, en passant par l'origine des émissions de gaz à effet de serre avant de finir sur une vision prospective de l'avenir. Il explique également, de manière bienvenue je pense, les mécanismes de formation des charbon, pétrole et autres gaz naturel, en insistant sur les périodes de temps extrêmement longues nécessaires à leur formation.

Il a également le mérite d'expliquer que contrairement à ce que nous assènent régulièrement les médias, ce n'est pas par un simple changement des "petits gestes du quotidien" (ah, les ampoules basses consommations sensées sauver le monde...) que la solution viendra, mais bien d'un changement radical de nos modes de vie (beaucoup moins de viande, pas de voyages en avion, une gestion des territoires à repenser radicalement, ...).

Un seul bémol, qui a fait que j'ai refermé le livre à la fin avec un sentiment mitigé : la manière dont l'auteur présente incidemment le nucléaire comme une solution miracle au fil de la discussion, comme si de rien n'était et sans chercher plus que ça a étayer son propos par des chiffres précis. Un passage que je ne peux pas m'empêcher de citer pour illustrer cette critique : "Si le seul problème que je te lègue, ma fille, c'est de gérer mes déchets nucléaires, je t'assure que je suis un père heureux et que je n'ai pas honte de ce que je fais". Effectivement, le nucléaire à un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique, et un rôle non négligeable. Mais un calcul rapide d'ordre de grandeur permet aisément de montrer qu'il ne pourra être qu'une solution minoritaire parmi d'autres.

Cela dit, en dépit de ce "dérapage" (que l'auteur présente néanmoins comme un avis personnel), je pense que ce livre devrait figurer dans les CDI de tous les collèges, en espérant que la génération à venir et la mienne seront plus responsables que celle de nos gouvernants actuels.


retour au sommaire thématique
Repost 0