Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 08:17
après deux semaines de panne, ma connexion internet fonctionne de nouveau
Repost 0
Published by D. - dans perso
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 21:35
De retour d'un déplacement professionnel en Allemagne, à Fribourg.
Mon hôtel était situé juste à côté d'un lycée, et voilà ce que j'avais devant moi en traversant la rue :



Combinaison de solaire photovoltaïque (les zones les plus sombres) et de solaire thermique (les zones plus claires). Je pense que l'éolienne n'est là que pour la décoration.

J'ai été vraiment impressionné dans la ville par les initiatives de ce type. Ce sont les seuls panneaux géants que j'ai croisés, mais il n'y a pas une rue sans au moins un petit panneau (sachant que le climat de Fribourg est exactement celui de l'Alsace, pour comparer à la France, donc pas le coin d'Europe le plus ensoleillé).

Un centre ville totalement piéton, entouré d'une zone limitée à 30 km/h, avec plusieurs lignes de tramway qui se croisent (on parle d'une ville de 150 000 habitants). Et des km et des km de pistes cyclables, avec un nombre incalculables de parking à vélo géants (et gratuits). ça fait drôle venant de France de croiser le matin des cadres en costards sur leur vélo en train d'aller bosser... Et surtout de croiser plus de cyclistes que d'automobilistes ! Je devais traverser une rocade pour aller de mon hôtel au centre de congrés, et on ne peut vraiment pas dire qu'il y avait une circulation dense (même si l'été doit jouer).

Je ne sais pas si le cas de cette ville est unique en Allemagne et que le reste est comme chez nous, mais je me suis dit que nous sommes vraiment en retard sur pas mal de choses...



retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans perso
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 20:23
Une fois n'est pas coutume, je vais écrire un article qui parlera de moi, du moins en bonne partie.

Ce matin avant le boulot, j'ai lui un article sur le blog de Sylvestre Huet (journaliste scientifique à libération), article au sujet d'un rapport publié par le World Ressources Institute (qu'on pourrait plus ou moins qualifier de think tank écologiste), compilation d'études montrant une accélération des émissions mondiales de gaz à effet de serre et du réchauffement climatique. Jusqu'ici malheureusement rien de très surprenant.

Par curiosité, je jette un oeil à la trentaine de commentaires publiés en réaction à l'article au moment de la lecture. Et là c'est un coup de poing au creux de l'estomac. Petit florilège :

Il faut bien dire que c'est un mensonge, sinon on va partir sur de mauvais choix qui coûteront cher en énergie et en ressources (...) mais pas de relation avec le CO2.

ils vont peut-être nous expliquer que si la température baisse, c'est à cause du Réchauffement Climatique...

On entend de plus en plus de scientifiques qui s'opposent à la religion réchauffiste

"Le changement climatique s'accélère"...et le lavage de cerveau continue. (...) Il est certain que d'autres ont trop investi psychologiquement, politiquement, médiatiquement dans le mythe anthroporéchauffiste...Comme les vieux Staliniens, ils ont commencé à mentir par conviction, ils continueront à mentir par lâcheté.

Cessez de mentir pour foutre la trouille aux gens, le réchauffement n'est qu'une hypothèse


Après avoir lu tous ces commentaires, j'ai beau me dire qu'ils suintent la théorie du complot par tous les pores (après tout, des tas de gens sont persuadés qu'Elvis a été enlevé par des extra-terrestres ou que personne n'a jamais marché sur la lune) il y a quelques doutes qui essaient de pointer le bout de leur nez. Parce qu'il est tellement plus facile de se dire que tout est une vaste conspiration et un mensonge, ce qui permet de s'exonérer de toute responsabilité et d'éviter toute action et tout remise en cause. Et après tout, si le GIEC dit que le réchauffement climatique est réel, et lié à l'effet de serre d'origine anthropique, et que le rôle du GIEC est de publier des résultats et des données qui font consensus, c'est sans doute parce que tous les scientifiques qui le composent font parti de la conspiration... C'est tellement plus facile de ne pas avoir besoin d'agir et de changer nos modes de vie...

Malheureusement, si de tels commentaires sont publiés, par des gens qui croient fermement à ce qu'ils écrivent, c'est que la plupart des média ne font pas ou font mal leur travail. Quel présentateur de JT ou de journal radio possède une culture scientifique et a parfaitement assimilé la problématique ? Si nous voulons changer les mentalités et agir, la première étape, et sans doute la plus importante, passe par une information de qualité, et pas juste par un mantra "effet de serre réchauffement climatique effet de serre réchauffement climatique". Pour que chacun ait toutes les cartes en main et puisse agir en conscience. Sans conspirationnistes.



retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans perso
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 14:40
Depuis quelques temps maintenant, je regarde régulièrement les annonces immobilières dans le périmètre de mon université, pour arrêter de perdre une bonne partie de mon salaire dans un loyer exorbitant. Malheureusement, les prix des appartements à une distance raisonnable à pied d'une gare de RER sont beaucoup trop élevés pour moi, et j'ai peur de ne pas avoir de choix autre que de m'éloigner un peu si je franchis le pas.

Comme je n'envisage pas de faire des dizaines de kilomètres par jour pour aller travailler (et que je n'assume pas les émissions de CO2 correspondante sachant que mon travail "sédentaire" pourrait me permettre de les éviter, je n'ai que peu de déplacements professionnels et tous peuvent se faire en transports en commun), je ne cherche que dans un rayon d'une dizaine de km à vol d'oiseau autour de la fac. Mais même en supposant que je trouve quelque chose à 10 km, cela représente tout de même autour de 5 000 km de trajet par an pour aller travailler (soit de l'ordre de 500 kg de CO2 avec une voiture peu émettrice), ce qui a tendance à modérer fortement mon enthousiasme.


Du coup je me suis posé la question "et si dans ce cas là j'achetais un scooter ?". Dans ma tête, un scooter c'est léger, petit, ça ne va pas très vite, donc ça ne doit pas consommer énormément (et 10-15 minutes de trajet en scooter c'est raisonnable). Ni une ni deux, je farfouille sur internet pour me faire une idée. Et là surprise, je reste scotché devant les chiffres de consommation d'essence : en moyenne suivant les modèles et les constructeurs, un scooter de 50 cm3 consomme de 3 à 4 L / 100 km, soit à peine 20 à 30% de moins qu'une citadine, pour des émissions de CO2 de 50g à 80g par kilomètre. Et pourtant en moyenne, il pèse de l'ordre de 75 kg. Alors certes, cela reste nettement inférieur à une voiture, mais jamais je n'aurais pensé que ça pouvait être autant. Mais pour le moment les scooters électriques ne semblent pas encore être la panacée du point de vue performance et autonomie...



retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans perso
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 20:35
Je savais déjà que mes collègues sont dans l'ensemble plutôt amoureux de voitures que préoccupés d'environnement et d'écologie (ce qui est paradoxal si l'on pense que nous sommes une équipe à bosser sur un thème lié aux énergies propres). Mais j'ai vraiment cru que je rêvais ce midi : à la cantine au dessert, une collègue se plaint que sa prune n'est pas assez mure.

Tout en pensant :
             "étonnant qu'une prune ne soit pas mure début avril"

je lui fait remarquer sur le ton de la plaisanterie (j'ai déjà assez de mal avec l'ambiance au boulot sans en rajouter) :
             "c'est ça de manger des fruits qui ne sont pas de saison".

Et là elle me répond tout de go et sur un ton parfaitement sérieux :
             "elle est de saison puisqu'elle vient de l'hémisphère sud".

J'ai été tellement scotché que je n'ai pas quoi su répondre. Les gens ont du mal à comprendre que le fait qu'un fruit fasse des milliers de kilomètres en bateau juste pour pouvoir être mangé trois mois avant que ça en soit la saison a des conséquences irrémédiables sur la planète...


retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans perso
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 20:28
Depuis quelques mois, pas très loin de chez moi, une bataille discrète a lieu entre les partisans et les opposants à un nouveau circuit de Formule 1 dans les Yvelines pour accueillir un nouveau Grand Prix de France (les circuits actuels ne peuvent pas le faire parce que trop loin de Paris et de ses services). Parce qu'évidemment entre la crise économique et la crise environnementale, la première priorité est un circuit de F1 pour pouvoir faire vroum vroum avec des gros moteurs bien polluants.

Quelques jours avant que la ville de Flins ne se déclare candidate, des terres agricoles avaient été achetées pour installer le plus grand domaine d'agriculture biologique d'Ile de France. Mais ni une ni deux, le terrain a été préempté, et classé constructible dans la foulée par arrêté préfectoral. Evidemment une forte opposition voit le jour.

En catimini, pour faire taire toute opposition, quelques sénateurs tentent de profiter de la crise et des plans de relance pour imposer le projet via une autorisation expresse, qui aurait éliminé tout moyen de contestation. Amendement retiré dans la foulée devant la vague de protestations.

A l'heure actuelle, personne ne sait vraiment quelle sera l'issue. Même si le conseil général a promis aux agriculteurs bio une surface équivalente sur un autre site, la construction d'un circuit de F1 si peu de temps après le Grenelle de l'environnement fait particulièrement tache.

Mais le plus horripilant dans l'histoire, c'est que sur leur site de promotion/propagande, les initiateurs du projet essaient de le faire passer pour (je cite) " le 1er circuit de F1 durable, car écologique " sous prétexte que le circuit serait végétalisé et inscrit dans le paysage. Essayer de faire passer un temple de la pollution et du gaspillage énergétique pour écologique, il fallait oser.

Même si elles n'attirent pas les foules, des pétitions en ligne circulent pour demander l'abandon de se projet absurde.

http://jesigne.fr/non-a-la-f1-en-idf-oui-a-l-ecoregion-francilienne

http://www.cyberacteurs.org/actions/lettre.php?id=366

En espérant que pour une fois nos élus puissent faire preuve de bon sens...


retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans perso
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 20:12
Je n'ai pas de voiture.

En partie pour des raisons financières (j'ai fait le calcul, avoir une voiture et l'utiliser à la place des transports en commun me coûterait autour de 100 € de plus par mois).
Mais dans l'absolu j'aurais les moyens si je voulais.

Mais tant que j'ai la possibilité de me passer de voiture, je préfère le faire. Et tant pis si je mets beaucoup plus de temps pour mes transports (et que je subis de temps à autre des réflexions moqueuses de mes collègues de boulot, tous motorisés, et pour certains fans de grosses voitures). Grosso modo, une voiture me ferait gagner environ une heure de transports par jour. Soit une douzaine de jours sur une année de boulot.

Quand on fait une recherche d'itinéraire sur le site de la RATP, on obtient en plus la quantité de CO2 "économisée" en utilisant les transports en commun.
Pour mes trajets maison → boulot, j'économise 2 kg par jour. A peu près 500 kg sur une année de boulot.

500 kg de CO2 pour une heure de plus de transports par jour. L'équivalent d'un aller simple Paris - New-York pour une personne.

Pas sûr que le jeu en vaille vraiment la chandelle. Mais au moins j'ai le sentiment d'essayer de faire quelque chose à mon échelle.


retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans perso
commenter cet article