Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 21:24
Même s'il n'y a plus aujourd'hui le moindre doute sérieux quant à l'origine humaine du réchauffement climatique, on peut toujours entendre régulièrement des "personnalités" tenter de nier cet état de fait. C'est singulièrement le cas en France avec un groupe rassemblé autour de Claude Allègre, celui-ci n'hésitant pas à truquer des observations pour les faire aller dans son sens, comme cela a été très bien démontré (voir sur le blog de Sylvestre Huet, journaliste scientifique à libération : Claude allègre et Vincent Courtillot sévèrement critiqués dans La Recherche et L'organisation météorologique mondiale dément Claude Allègre).


Si le lien entre réchauffement climatique et émissions de gaz à effet de serre est aujourd'hui une quasi-certitude, c'est que tant les observations que les modèles viennent conforter cette hypothèse.

  •  Observations liant la température moyenne de la terre et les concentrations de gaz à effet de serre :

En étudiant des carottes de glace prélevées au coeur de l'antarctique, il est possible de remonter à l'histoire climatique de la terre. Les bulles d'air piégées dans la glace permettent à la fois de connaître la concentration des différents gaz présents dans l'atmosphère au moment de leur formation (et donc par exemple celle de CO2), et de connaître la température à cette époque. En effet, le rapport des concentrations des isotopes 16 et 18 de l'oxygène est directement lié à la température des océans. On peut ainsi connaître avec précision la température et la concentration des gaz à effet de serre sur plusieurs centaines de milliers d'années. Comme le montre la courbe de droite, issue des travaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), il existe une corrélation évidente entre la concentration du CO2 dans l'atmosphère et la température moyenne du globe.

  •  Modèles climatiques

La figure ci-dessous, issue des travaux du GIEC, présente deux modèles d'évolution de la température moyenne du globe au cours du vingtième siècle (pour les terres-émergées, les océans ou les deux), l'un des deux modèles ne tenant compte que des causes naturelles influençant le climat (on peut penser par exemple aux éruptions volcaniques, aux cycles solaires, ...) et l'autre tenant compte de ces facteurs naturels ET des activités humaines (émissions de gaz à effet de serre). Les deux modèles sont confrontés aux températures effectivement mesurées au cours du siècle.



Très clairement, seule la prise en compte à la fois des facteurs naturels et anthropiques permet de simuler de manière satisfaisante l'évolution récente des températures, ce que les seuls facteurs naturels ne permettent pas du tout.

Au vu de ces données, qui font maintenant consensus dans la communauté scientifique, il paraît assez clair que les groupes cherchant à nier les causes humaines du réchauffement climatique le font pour des raisons politiques.


retour au sommaire thématique

Partager cet article

Repost 0
Published by D. - dans général
commenter cet article

commentaires