Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 21:29
Petit voyage touristique au Groenland, aujourd'hui. Parce que j'en ai un peu marre de lire l'argument bidon des personnes qui refusent de reconnaitre la réalité du réchauffement climatique et du rôle de l'homme au travers des émissions de gaz à effet de serre, argument encore lu pas plus tard qu'hier sur un blog, selon lequel "mais non il n'y a pas de réchauffement climatique il ne s'agit que de variations naturelles du climat qui ont d'ailleurs déjà eu lieu dans l'histoire la preuve du temps des Vickings le Groenland était vert c'est pour ça qu'il s'appelle Groenland c'est une déformation de Green Land = le pays vert donc vous voyez bien déjà à cette époque il faisait chaud"  (argument à lire d'une seule traite sans reprendre sa respiration, et sur un ton monocorde comme une litanie...). Aujourd'hui ça sera donc galerie photo et petit voyage au Groenland, parce qu'aujourd'hui non plus, le Groenland n'est pas un glaçon géant, la preuve en images :













































































(merci à Wikipédia Commons et Google Image pour ces beaux paysages !)



retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans divers
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 11:31
Emission à la télé hier soir, un journaliste animateur et différentes personnes impliquées dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique (scientifiques, écologistes, ...).

A l'un des invités, un scientifiques français membre du GIEC, le journaliste demande quels sont les "petits gestes du quotidien" qui permettront de sauver la planète. Lorsqu'il lui répond en substance que ce ne sont pas de simples petits gestes mais un changement radical de nos modes de vie qui sont nécessaires, le journaliste ne trouve rien d'autre à lui demander que : alors vous ne savez pas vers quoi nous mène ce que vous proposez, vous nous proposez un saut dans le vide ?

Edifiant. Cette idée que tout pourrait se résoudre par de "petits gestes du quotidien" est une catastrophe. Comme si nos modes de vie actuels, reposant sur une consommation effrénée d'énergies polluantes et non renouvelables ne constituaient pas encore plus un saut dans l'inconnu. Ce journaliste, qui je pense représente plus ou moins l'opinion publique moyenne, semble ne pas se rendre compte que quel que soit le choix qu nous ferons, notre mode de vie actuel n'est pas soutenable, et que quoi qu'il arrive nous devrons un jour nous passer de pétrole, de charbon et de gaz naturel. (une idée d'article à venir sur ce blog, du coup, le pic pétrolier).

Visiblement, il semble qu'il faille encore beaucoup de pédagogie vis à vis des médias et du grand public pour espérer une prise de conscience. Et encore, nous vivons dans un pays développé ou le niveau d'éducation moyen est sans commune mesure avec la moyenne de l'humanité. Avec une action qui ne peut se jouer qu'à l'échelle de la planète entière...



retour au sommaire thématique
Repost 0
Published by D. - dans divers
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 20:16
Depuis 2004, 3 associations écologistes (France Nature Environnement, Agir pour l'environnement, et le Réseau Action Climat France), décerne annuellement le Prix Tuvalu du dérèglement climatique, sorte d'anti médaille d'or de la lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre.

Tuvalu est un état polynésien de l'océan pacifique, chapelet d'îles dont l'altitude maximale est d'environ 5m. Ces îles se sont fait connaître en 2001 quand leur gouvernement a annoncé qu'elles devraient être évacuées à cause de la probable hausse du niveau des océans due au réchauffement climatique. Le gouvernement avait alors officiellement demandé pour les habitants le statut de "réfugiés climatiques". D'après des études, ces îles devraient disparaitre d'ici à 2050.

Le prix Tuvalu est un symbole destiné à attirer l'attention des médias sur la nécessité de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Depuis sa création en 2004, il a majoritairement été remis à des constructeurs automobiles pour les "récompenser" de leur mauvaise volonté dans la réduction de leurs émissions de CO2 notamment via la commercialisation de véhicules très polluants de type 4x4.

Depuis 2004, le prix a été remis à :

  •  2004 : Mercedes-Benz pour son G500 cabriolet
  •  2005 : Volkswagen pour son 4x4 Touareg
  •  2006 : Juan Manuel Barroso, président de la commission européenne et lui même heureux conducteur d'un 4x4, pour le lenteur de la commission à faire adopter des normes contraignantes et sévères aux constructeurs.
  •  2007 : le groupe PSA pour la commercialisation des premiers 4x4 français, le 4007 et le C-Crosser
  •  2008 : le groupe Renault pour la sortie de son 4x4 Koleos


retour au sommaire thématique



Repost 0
Published by D. - dans divers
commenter cet article