Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 11:07
Jusqu'à il y a quelques jours, l'Inde refusait de s'engager pour le moindre objectif chiffré de limitation de ses émissions de gaz à effet de serre au titre de la préservation de son "droit au développement".

Les "engagements" de la Chine semblent avoir créé une certaine pression, puisque l'Inde a également annoncé des objectifs calqués sur ceux de son grand voisin. Dans le cas de l'Inde, l'objectif sera donc de réduire de 20 à 25% l'intensité carbone de son économie (quantité de CO2 émise par unité de PIB) d'ici à 2020 par rapport à 2005.

Petit décryptage :

La croissance moyenne annuelle du PIB de l'Inde ces dernière années est de l'ordre de 8% (et vu le niveau de départ, peu de chances que ce taux diminue, bien au contraire). D'ici à 2020, un maintient de ce taux conduira à une croissance du PIB de 317% par rapport à 2005 (le PIB sera multiplié par 3,17). En prenant la barre la plus optimiste des objectifs de limitation des émissions de CO2 de 25%, les émissions globales de CO2 de l'Inde, loin de diminer, augmenteront de... 247% (elles seront multipliées par 2,47 !).

En 2005, dernière année pour laquelle j'ai pu trouver des chiffres, l'Inde a émis au total 2,17 milliards de tonne d'équivalent-CO2, soit quasiment pile-poil 2 tonnes par habitant. Je rappelle que 2 tonnes par habitant correspond peu ou prou à l'objectif à atteindre en 2050 à l'échelle mondiale. Si l'Inde atteint son objectif ses émissions atteindront donc en 2020 5,36 milliards de tonne. En supposant une croissance de la population indienne en ligne avec celle de ces dernièrs années (voir ici), chaque Indien émettra alors en 2020 3,9 tonnes d'eqCO2. Beaucoup moins que les pays développés, mais beaucoup plus que ce que l'objectif devrait être pour limiter l'amplitude du réchauffement climatique...


retour au sommaire thématique

Partager cet article

Repost 0
Published by D. - dans actualité
commenter cet article

commentaires