Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 20:34
D'après Le Monde de samedi dernier, Nicolas Sarkozy serait sur le point de confier à Claude Allègre une sorte de "ministère de l'innovation et de l'industrie", qui marcherait à la fois en partie sur les plates-bandes du ministère de l'économie et sur celles du ministère de la recherche.
Cette nomination constituerait sans doute l'enterrement définitif du frémissement de prise de conscience initié par le Grenelle de l'environnement.

Claude Allègre, c'est la négation incarnée du principe de précaution, qui selon lui s'oppose sans justification aux progrès de la société. Principe de précaution qu'il brocarde comme étant une simple volonté d'immobilisme. Et on peut aussi se souvenir de son opposition au désamiantage de Jussieu.

Claude Allègre, c'est l'homme des erreurs jamais reconnues, comme dans la polémique qui l'opposa il y a quelques années au canard enchaîné, il jouait les précurseurs de Xavier Darcos en faisant une erreur sur une question de physique de niveau Lycée, erreur qu'il refusera de reconnaître.

Mais avant tout, Claude Allègre, c'est l'homme qui nie le réchauffement climatique. Ou lorsqu'il daigne le reconnaître du bout des lèvres, lui nie toute origine humaine. Et qui pour mettre son opinion en avant publie des données truquées. (Claude allègre et Vincent Courtillot sévèrement critiqués dans La Recherche et L'organisation météorologique mondiale dément Claude Allègre).

Si pour l'instant personne n'a encore aucune certitude quant à son arrivée au gouvernement (encore que...) du fait de la tempête d'oppositions à laquelle on peut s'attendre, il y a tout de même une certitude que l'on peut avoir, c'est que ce serait un coup mortel porté à la lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre en France, lutte sacrifiée sur l'autel de "l'innovation". A l'heure de la nécessité vitale pour l'humanité et la planète de passer à un développement plus responsable et à la veille de la conférence de Copenhague, c'est un bien mauvais message à passer au monde.


retour au sommaire thématique

Partager cet article

Repost 0
Published by D. - dans actualité
commenter cet article

commentaires