Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 22:01

Windmills D1-D4 (Thornton Bank)Un lieu commun très répandu veut que l'énergie éolienne soit une énergie très subventionnée. C'est effectivement quelque chose qui était vrai par le passé : selon les chiffres de la commission de régulation de l'énergie, en 2003, la filière éolienne française a perçu 31 milions d'euros au travers du tarif de rachat garanti, pour une production totale d'environ 1 TWh (terrawattheure = 1 milliard de kilowattheures) soit 52 € par megawattheure (1 MWh = 1000 kWh), un peu plus de 5 centimes d'euros par kWh. En 2009, ces subventions ont augmenté jusqu'à atteindre 107 millions d'euros, soit une progression de 345%.

 

Cette progression peut sembler très importante, mais dans le même temps la production totale d'électricité éolienne a été multipliée par 8, avec 8 TWh. Par unité d'énergie produite, la part des subventions a donc en réalité diminué, à 14 € par megawattheure, soit environ 1,4 centime d'euros par kWh.

 

La raison de cette baisse est simple : le prix de revient de l'électricité éolienne tend à diminuer, du fait de l'arrivée à maturité de la filière, alors que parallèlement le prix de gros de l'électricité augmente. Le tarif de rachat de l'électricité éolienne se rapproche donc mécaniquement de plus en plus du prix du marché.

 

Si effectivement la filière a pris son essor grâce à des subventions, on est donc loin aujourd'hui d'avoir avec l'énergie éolienne une énergie fortement subventionnée.

 

 

Oil platform

 

En revanche, il est une chose que l'on sait beaucoup moins, c'est que les énergies fossiles sont elles massivement suventionnées dans le monde.

 

Des travaux récents réalisés à l'université de Californie - San Diego, dans le cadre d'une étude du global subsidies initiative de l'Institut International pour le développement durable, montre que les subventions aux énergies fossiles représentent de l'ordre de 500 milliards de dollar (environ 400 milliards d'euros) à l'échelle mondiale (étude accessible ici), dont une part importante va aux producteurs. Il y a une vingtaine d'année, une étude de la banque mondiale faisait état d'environ 200 milliards de dollar de l'époque. Ainsi par exemple, en 2006 l'Allemagne aidait encore ses producteurs de charbon à hauteur de 6.6 milliards d'euros.

 

Malheureusement, il n'existe pas d'organisme international de contrôle de ces subventions, si bein qu'il est impossible d'avoir un état des lieux détaillé et une idée de leur évolution dans le temps. Ce qui est certain cependant, c'est que le montant total de ces subventions dépasse très largement tout ce qui peut être alloué aux énergies propres, dont on stigmatise pourtant souvent le coût pour la société...

 

 

retour au sommaire thématique

Partager cet article

Repost 0
Published by D. - dans économie
commenter cet article

commentaires