Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 21:48

Un peu plus d'un mois que je n'avais rien publié, perte de motivation en bonne partie due à la fatigue du boulot. Je vais essayer de m'y remettre progressivement, pas mal d'idées d'articles dans les cartons, reste à trouver le temps de les écrire. Pas un vrai article aujourd'hui pour la reprise, juste quelques news entendues ça et là.

 

Même si je n'ai jamais vraiment cru au Grenelle de l'environnement ("les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent") et même si son détricotage ne date pas d'aujourd'hui, les derniers projets du gouvernement finissent d'achever ce qui n'était bel et bien qu'une opération de communication.

 

-     L'une des mesures phare du projet était la mise en place du bonus-malus écologique, qui au départ devait concerner toute une gamme de produit et a fini par ne toucher que les voitures avec un effet incitatif assez réduit du fait de la barre relativement élevée choisie pour le point neutre (au-dessus duquel le malus commence, et en dessous duquel c'est le bonus qui s'applique). Néanmoins, la mesure semble avoir eu un effet assez nette (à moins que ce ne soit l'effet de la hausse des prix des carburants), puisque la structure des ventes de voitures en France a évolué au profit des citadines, peu gourmandes en carburant et qui rentrent donc dans la case "bonus". Ce qui était déjà le cas en 2009.

Du coup, le système qui devait être équilibré dans les projets initiaux du gouvernement (le malus devant financer le bonus), se révèle finalement fortement déficitaire pour la troisième année de suite (370 millions d'euros de trou de prévu pour cette année). Quelque part cette une bonne nouvelle, puisqu'on peut notamment constater une baisse des ventes des 4x4, crossover et sportives, fortement émettrices de CO2. Mais du coup des voix commencent à s'élever dans la majorité pour revoir à la baisse les incitations à l'achat de voitures propres (enfin, disons plutôt moins sales) de manière à économiser un peu en ces temps de rabotage de niches fiscales.

 

-     Les prix de rachat par EDF de l'électricité photovoltaïque (manière de subventionner le secteur), ont déjà été nettement réduits il y a peu. Toujours dans l'optique "rabotons les niches fiscales", le gouvernement avait prévu diviser par deux (!!) le crédit d'impôt pour l'installation de panneaux solaires photovoltaïques (de 50% du prix du matériel à 25%) à partir de 2011. Finalement, ce coup de rabot pourrait avoir lieu selon la rumeur... dès la dernière semaine de septembre ! Alors que l'on nous serine régulièrement que les emplois verts sont les emplois de demain, ne gouvernement voudrait tuer la filière qu'il ne s'y prendrait pas autrement. Nul ne doute que le secteur ait un sérieux besoin de régulation, et notamment d'une surveillance accrue des compétences des installateurs. Mais il semble finalement que l'on pourra se passer de cette surveillance, remplacée par des faillites ! à l'heure où j'écris ceci, on reste sans nouvelle de Jean-Louis Borloo...

 

 

retour au sommaire thématique

Partager cet article

Repost 0
Published by D. - dans actualité
commenter cet article

commentaires