Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 22:06
On entend souvent dans les médias que les énergies renouvelables sont une solution pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, ou que nous devons diminuer notre consommation de pétrole, ou que le nucléaire est la solution. Ce dont on parle moins, c'est de la part de ces différentes sources d'énergie dans la production mondiale, ce qui empêche de bien cerner le potentiel de chacune d'entre elle.

J'ai déjà discuté il y a quelque temps de la place du nucléaire dans la production mondiale d'énergie, et du rôle qu'il peut jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cet article vise à donner un panorama un peu plus global de la place de chaque source d'énergie.

La principale source quand on cherche des statistiques sur les différentes énergies dans le monde est l'Agence Internationale de l'Energie (à ne pas confondre avec l'AIEA, agence internationale de l'énergie nucléaire). Cette agence édite annuellement plusieurs rapports. Les graphiques de cet article sont issu des plus récents rapports "world energy outlook" et "Renewables in global energy supply".

Commençons par un ordre de grandeur de la production mondiale annuelle d'énergie. Comme le montre le graphique ci-dessous (échelle en million de tonnes d'équivalent pétrole ou tep), la production mondiale globale augmente régulièrement depuis le début des années 1970, et représente aujourd'hui environ 12 milliards de tep. Si l'on résonne en terme d'électricité plutôt qu'en tonne de pétrole, cela correspond environ à ce que produiraient 6 800 réacteurs nucléaires tournant toute l'année avec un rendement maximum.



Si l'on regarde ce graphique plus en détail, on se rend tout de suite compte que la très grosse majorité de cette énergie est produite par la combustion du pétrole, du gaz et du charbon (violet, bleu et vert). On ne peut pas voir la production issue des sources renouvelables (qui apparaît en rouge dans "others"), elle est contenue dans l'épaisseur du trait.

Il nous faut un graphique un peu plus précis, avec un zoom sur la part renouvelable. Le graphique suivant montre ce zoom pour l'année 2007.



La répartition des camenberts est un peu différente. Le charbon, le gaz et le pétrole apparaissent toujours très majoritaires, avec respectivement 1/4, 1/5 et 1/3 de la production mondiale, soit à eux tous... 70% ! La part du nucléaire est d'environ 6.5%. Et les énergies renouvelables semblent représenter 13.1 % du total soit deux fois plus que le nucléaire. Mais il s'agit en fait d'un "effet d'optique". Depuis nos pays riches, on oublie souvent qu'une part très importante de la population mondiale a encore aujourd'hui pour principale source d'énergie... le bois !

Dans les 13.1% affectés aux énergies renouvelables, 10.6% concernent en réalité le bois. Comme a priori on ne souhaite pas solutionner nos problèmes énergétiques au travers de la déforestation, il y a peu de chance de voir augmenter cette part à l'avenir.

Dans ces 13.1 %, nous trouvons également l'hydroélectricité, pour 2.2 %  de la production mondiale d'énergie. Là encore, il semble difficile d'augmenter considérablement cette part dans le futur, la plupart des grands fleuves ou des grosses rivières étant équipés de barrages, et les méga-projets du type du "barrage des trois gorges" en Chine n'étant pas non plus une solution facilement généralisable.

Il nous reste donc 0.5 %, constitué des sources d'énergie auxquelles on pense généralement lorsque l'on parle d'énergies renouvelables. Et il faut de nouveau effectuer un zoom (à droite).

Nous trouvons alors :
  • la géothermie pour 0.414 % de la production mondiale d'énergie
  • l'énergie éolienne pour 0.064 % (l'équivalent à l'échelle mondiale de 4 réacteurs nucléaires)
  • l'énergie solaire pour 0.039 % (équivalent à 2 réacteurs nucléaires)
  • l'énergie marémotrice pour 0.0004% (l'équivalent de quelques grosses éoliennes)
On peut alors mesurer le chemin à parcourir si l'on souhaite que ces énergies occupent une place importante à l'avenir : si on retourne au premier graphique, on constate que la production mondiale d'énergie augmente d'environ 2.5% par an... soit tous les ans l'équivalent de 5 fois ce que produisent toutes les sources d'énergies renouvelables.

Si on souhaite conclure d'une manière pas trop pessimiste, et lutter activement contre les changements climatiques, on voit qu'il y a deux actions à mener :
  • pousser le développement des énergies renouvelables (et éventuellement du nucléaire suivant l'opinion que l'on peut en avoir), et appeler à une action politique forte dans ce sens (aides, subventions, équipements des bâtiments publics)
  • mais encore plus important, il faut réduire notre consommation d'énergie, manière la plus efficace de diminuer notre utilisation de combustibles fossiles et donc nos émissions de CO2. Et c'est le rôle de chaque être humain d'agir à son échelle.


retour au sommaire thématique

Partager cet article

Repost 0
Published by D. - dans général
commenter cet article

commentaires